960x614_equipe-cree-junglit

Article 20 minutes - 17/03/21

Avec l’arrivée du printemps, on a tous envie d’un petit coin de verdure. Même sur une terrasse, ou un petit balcon. Et si, plutôt que de courir dans une grande surface ou chez un pépiniériste, on faisait appel à d’autres amoureux du jardinage ? C’est ce que propose Junglit, une application gratuite, créée par une entreprise montpelliéraine, qui sera disponible samedi sur tous les smartphones.

Véritable « Vinted » des plantes, cette plate-forme va permettre de vendre, d’acheter ou d’échanger des fleurs, des boutures ou des graines. Cette idée a germé dans la tête d’Emilie Besançon, passionnée et collectionneuse de plantes.

Des flux d’argent sécurisés

« Jusqu’ici, le seul moyen de retrouver d’autres passionnés, en vue d’échanger, d’acheter ou de vendre des plantes entre particuliers, c’était sur des groupes Facebook, explique l’entrepreneuse. Mais c’est souvent extrêmement compliqué, c’est même un peu brouillon. C’est limité en termes de recherches, de sécurité… J’ai donc fait quelques recherches, pour savoir si un "Vinted" ou un "Bon coin" des plantes existait. Mes recherches ayant été infructueuses, j’ai créé cette application ! »

Junglit permet d’effectuer des recherches de fleurs, de plantes exotiques, d’essences aromatiques ou de graines de légumes en tout genre, puis de les troquer ou de les acheter. Et bien sûr, d’en vendre, quand le balcon déborde. Et en cas de flux d’argent entre usagers, c’est comme sur Vinted : c’est sécurisé, et ça passe par la plate-forme.

Des tutos pour envoyer les plantes « sans les abîmer »

Et s’il paraît, au premier abord, un peu compliqué d’envoyer des plantes, l’entreprise promet de mettre prochainement en place de petits tutos, pour apprendre à ses utilisateurs à « ne pas abîmer les plantes », reprend Claire Cariou, l’une des membres de l’équipe de Junglit. « Nous travaillons également à la création d’un emballage réutilisable, qui permettrait de faire des envois facilement », reprend la jeune femme.

La start-up, qui est accompagnée par la pépinière du Bic, à Montpellier, a bouclé mardi avec succès sa campagne de financement participatif, sur Ulule (ici) : près de 6.000 euros ont été récoltés par Junglit, plus de deux fois plus que l’entreprise avait prévu. « Nous avons atteint les 100 % de notre objectif en moins de 24 heures », se félicite Claire Cariou. Cette somme va permettre à cette prometteuse start-up se lancer, samedi, une campagne de communication pour faire connaître sa plate-forme.

Source :
https://www.20minutes.fr/montpellier/2999075-20210317-montpellier-application-junglit-permet-vendre-acheter-echanger-plantes